Press Release

Fonds activistes: Inquiétude et manque de plans stratégiques face à leur progression en Europe

February 2019
  • Près de 70% des dirigeants interrogés s'inquiètent de la montée de l’activisme;
  • 65% affirment que l’importance de l’activisme a augmenté - ou considérablement augmenté - sur la liste des priorités des entreprises au cours de la dernière année;
  • 53% reconnaissent qu’ils leur manquent une stratégie claire pour faire face à cet activisme actionnarial;
  • AlixPartners identifie les 5 leviers clés d'amélioration de la performance - les « 5C » - pour aider les dirigeants à mieux de préparer.

Paris, le 4 février 2019 - Compte tenu de la présence grandissante des investisseurs activistes en Europe, un sondage mené par le cabinet de conseil international AlixPartners auprès de plus de 500 dirigeants et membres de conseils d'administration de sociétés cotées révèle que, si la majorité des entreprises sont concernées, seules un tiers d’entre elles pensent avoir l'expertise nécessaire pour y faire face.

L’étude visait à comprendre la perception des dirigeants interrogés sur le sujet de l’activisme, à cerner les principales craintes et les besoins des sociétés cotées en bourse face à l’augmentation de ce phénomène. Plus de 62 milliards de dollars ([1]) ont été déployés dans des campagnes menées par des investisseurs en 2017, pour 188 sociétés ciblées. En 2018, 226 sociétés ont été attaquées. L’activisme gagne du terrain, notamment en Europe, mais il évolue également et requiert de nouvelles approches stratégiques de la part des entreprises concernées par le phénomène.

Stratégie interne et moyens à disposition

  • 53% des dirigeants ont admis ne pas avoir de stratégie claire pour traiter avec des actionnaires activistes;
  • 32% reconnaissent que le niveau de compétence de leur société en matière de gestion de fonds activistes est faible;
  • 57% pensent qu’ils devront faire appel à un tiers pour les aider à gérer une telle situation.

Un membre d’un conseil d’administration a ainsi déclaré : « les conseils d’administration devraient avoir une politique, une stratégie, mais beaucoup (nous y compris) n’en disposons pas. »

« L'année 2018 a été marquée par une forte croissance du phénomène de l'activisme des investisseurs, avec 575 activistes mondiaux qui ont menées des actions auprès de sociétés à moyenne et à forte capitalisation », commente Pascal Ravery, Senior Advisor d’AlixPartners.

La barrière des coûts

  • Les dirigeants interrogés confient que la définition et la mise en œuvre d'une stratégie influeraient considérablement sur les coûts et donc les marges;
  • Selon un dirigeant: « lorsque vous formalisez une approche, cela signifie que vous devez immédiatement commencer à intégrer des éléments dans des projets ayant des implications en termes de coûts et de marge. Par ailleurs, la compréhension de ces implications en elle-même constitue un coût important. »

Le nouveau visage des activistes

Parmi les dirigeants exprimant une inquiétude croissante face à la montée de l’activisme, nombreux sont ceux qui pointent du doigt les pouvoirs renforcés dont ces derniers disposent, grâce des moyens technologiques toujours plus puissants. Une organisation externe à l’entreprise est aujourd’hui capable de réaliser des études chiffrées très poussées sur la performance de l’entreprise cible, voir même plus poussées que les études réalisées en interne. Par ailleurs, les activistes se regroupent plus facilement et disposent de moyens de communication et d’influence décuplés par l’utilisation des nouvelles technologies. Les deux témoignages ci-dessous, obtenus lors de l’étude, en sont l’illustration : 

  • « Pendant longtemps, nous avons été capables d’estimer, d’apprécier la menace. Nous savions d’où et quand elle viendrait. La technologie a changé la donne. »
  • « Les choses ont changé. Il est plus facile aujourd’hui d’impulser une démarche activiste. Des groupes aux objectifs communs sont instantanément connectés et capables de se mobiliser rapidement.»

Les « 5C »

Selon l’étude d’AlixPartners, les activistes analysent systématiquement 5 dimensions clés de l’entreprise cible - les « 5C » - qui sont toutes de la responsabilité du conseil d’administration et doivent faire partie intégrante du management quotidien d’une organisation.

Les « 5C » incluent les éléments suivants : Core vs non-core (l’analyse des actifs essentiels vs. les non essentiels), Cost savings (amélioration de l’EBITDA), Cashflow (gestion des liquidités), Capital structure (optimisation de la dette et de la distribution des dividendes) et Corporate Governance (renforcement de la gouvernance et demande d’une meilleure représentativité).

Les entreprises doivent examiner ces éléments de manière impartiale et critique, mettre en place un audit interne rigoureux et s’assurer qu’elles sont ainsi préparées en cas d’approche d’un fonds activiste.

Alain Guillot, Directeur Général d’AlixPartners en France, souligne :

« Alors que les sociétés cotées reconnaissent que l'activisme est à la hausse, il existe un manque de clarté quant aux mesures préventives qu’elles devraient prendre pour se protéger. Le fait que tant de dirigeants expriment leurs incertitudes quant à la manière de se préparer les fragilisent d’autant plus.

Il est important de noter que les stratégies activistes sont rarement construites autour d’éléments n’étant pas sous le contrôle direct de l’équipe dirigeante de l’entreprise. Ces approches se concentrent systématiquement sur les cinq thèmes clés précédemment évoqués : Core vs non-core, Cost savings, Cashflow, Capital structure et Corporate governance. Une attention rigoureuse sur ces « 5C » est donc essentiel pour prévenir efficacement une menace activiste.

Pour relever avec succès le défi posé, les dirigeants doivent adopter le même état d’esprit que les activistes, en mêlant à la fois pensée critique et rapidité d’action. Pour beaucoup d’entreprises, cela donnerait l’impulsion nécessaire pour engager un processus de transformation globale de l’organisation. »

A propos de l'étude

En décembre 2018, AlixPartners, en collaboration avec le cabinet d'études indépendant ExplainThe Market.com, a collecté les réponses de 500 dirigeants de sociétés cotées au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Italie. Les répondants ont été interrogés sur une série de questions quantitatives et qualitatives sur le phénomène de l’activisme actionnarial. L’étude a été réalisée en ligne et toutes les réponses ont été anonymisées.

A propos d’AlixPartners

AlixPartners est un cabinet international de conseil. Les consultants d’AlixPartners sont spécialisés dans la restauration de la performance et la création de valeur à chaque étape de la vie de l'entreprise.  AlixPartners intervient sur des situations à fort impact pour leurs clients et offre des résultats durables et notables.  L’expertise d’AlixPartners couvre un large éventail d'entreprises et d'industries, et ce, qu'elles soient financièrement saines ou en situation délicate.  Depuis 1981, AlixPartners a choisi une approche unique, en travaillant avec des équipes réduites d’experts expérimentés pour assister les conseils d'administration et les manageurs, les cabinets d'avocats, les banques d'investissement et les investisseurs à gérer les problématiques complexes auxquelles leur entreprise peut être confrontée.

[1] Source : FT, novembre 2018

Plus d’information sur : www.alixpartners.com

Contacts presse :

Sandrine Chapuis
+33 (0)1 76 74 71 47
schapuis@alixpartners.com

Laurence Bault
+33 (0)1 53 32 84 78
Laurence.bault@citigatedewerogerson.com

Axel Patinet
+33 (0)1 55 30 70 93
Axel.patinet@grayling.com