Press Release

Etude sur les restructurations d’entreprises : le commerce et l’automobile identifiés comme les secteurs les plus à risque en 2019

March 2019

La situation politique en Europe, le contexte économique mondial, les changements de comportement des consommateurs et les évolutions structurelles de certains secteurs pourraient amener des mouvements de restructuration en 2019.

Paris, le 27 mars 2019 - AlixPartners publie les résultats de sa 14ième étude mondiale sur les restructurations d’entreprises. Comme chaque année, AlixPartners a interrogé plus de 300 experts du secteur (avocats, banquiers d’affaires, fonds d’investissements, consultants…), répartis sur les continents européen, américain et asiatique, afin d’identifier les principaux secteurs à risques en 2019. Cette enquête – qui fait partie des rares études sur le sujet – intégrait pour la première fois au panel des experts basés en France.

Le commerce et l’automobile : secteurs les plus en difficulté cette année

Le commerce et l’automobile sont de nouveau classés – pour la second année consécutive – comme les secteurs susceptibles de connaître le plus de difficultés en 2019. Ces deux secteurs sont en effet confrontés à des évolutions structurantes : par exemple, déclin du diesel pour l’automobile, croissance de la consommation numérique pour le commerce… De telles évolutions, combinées à des conditions économiques dégradées, auront potentiellement un fort impact sur le réseau d’entreprises existantes.

Des inquiétudes qui s’accentuent pour le secteur pétrolier

Au niveau mondial, les experts interrogés font également part d’inquiétudes renforcées sur le secteur pétrolier, du fait du maintien du prix du baril de pétrole à un niveau faible (moins de 55 dollars américains). Si de nombreuses entreprises du secteur ont mené des restructurations en 2015-2016, des questions demeurent sur leurs capacités à se développer dans un contexte de prix durablement bas du baril de pétrole.

Des risques économiques identifiés mais mesurés

En Europe, le Brexit et le haut niveau de dettes des Etats sont identifiés par plus de 90% des experts comme les facteurs économiques les plus impactants sur la situation des entreprises. Les entreprises du Royaume-Uni et d’Italie sont ainsi les plus susceptibles de connaître des difficultés financières en 2019 ; la France est positionnée en troisième sur ce critère dans l’étude. La situation mondiale, marquée par un ralentissement de la croissance en Chine ainsi qu’une mise en place de barrières protectionnistes par les Etats, pourrait également générer des mouvements de restructurations.

Face à ces enjeux, les experts en restructurations interrogés par AlixPartners estiment devoir faire évoluer leurs méthodes de travail, afin d’intégrer une plus grande spécialisation par secteur industrie et des démarches innovantes. Ils restent toutefois globalement optimistes sur la situation économique de leurs zones géographiques : 58% estiment en effet que l’économie ne rentrera pas en récession en 2019.

Sophie Barbé, directrice associée d’AlixPartners en France, souligne :

« Nous observons aujourd’hui un attentisme de la part des principaux acteurs économiques. Les effets des grands facteurs de risques macro-économique que sont le Brexit, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, la remontée des taux, ne se sont pas encore matérialisés mais demeurent latents. Les conséquences risquent de se faire sentir plus tard dans l’année.

Le secteur du commerce est aujourd’hui considéré comme le plus à risque. Nous pouvons nous attendre à des effets de filières qui dépasseraient le périmètre de la distribution et pourraient impacter le secteur immobilier et la filière agro-alimentaire.

En effet, cette filière agro-alimentaire est fortement dépendante de la grande distribution qui a été fragilisée par une fin d’année moins porteuse que par le passé et se trouve confrontée à des défis structurels de plus en plus marqués : changement des modes de consommation, achats de produits estampillés bio, filière courte privilégiée, etc.

En ce qui concerne le secteur automobile, les difficultés apparaissent clairement depuis début 2019 puisque plus de 20 000 suppressions de postes ont été annoncées en Europe ces dernière semaines, notamment par les constructeurs allemands ainsi que par les marques japonaises implantées au Royaume-Uni. Outre les incertitudes liées au Brexit, le secteur est impacté par le déclin plus rapide que prévu du diesel et la montée en puissance des modèles électriques qui remet en cause une partie significative de la chaine de valeur ajoutée. »

A propos de l'étude

En décembre 2018, AlixPartners a collecté les réponses de 300 professionnels du retournement d’entreprise (avocats, banquiers d’affaires, conseillers financiers, responsables de hedge-fund) basés en Amérique du Nord et du Sud, en Europe, au Moyen-Orient, en Asie et en Asie-Pacifique. Les répondants ont été interrogés sur une série de questions quantitatives et qualitatives sur la question du retournement. L’étude a été réalisée en ligne et toutes les réponses ont été anonymisées.

A propos d’AlixPartners

AlixPartners est un cabinet international de conseil. Les consultants d’AlixPartners sont spécialisés dans la restauration de la performance et la création de valeur à chaque étape de la vie de l'entreprise. AlixPartners intervient sur des situations à fort impact pour leurs clients et offre des résultats durables et notables. L’expertise d’AlixPartners couvre un large éventail d'entreprises et d'industries, et ce, qu'elles soient financièrement saines ou en situation délicate. Depuis 1981, AlixPartners a choisi une approche unique, en travaillant avec des équipes réduites d’experts expérimentés pour assister les conseils d'administration et les manageurs, les cabinets d'avocats, les banques d'investissement et les investisseurs à gérer les problématiques complexes auxquelles leur entreprise peut être confrontée.

Contacts presse :
Sandrine Chapuis
+33 (0)1 76 74 71 47
schapuis@alixpartners.com

Laurence Bault
+33 (0)1 53 32 84 78
Laurence.bault@citigatedewerogerson.com

Axel Patinet
+33 (0)1 55 30 70 93
Axel.patinet@grayling.com

apprendre encore plus